Stage: Optimisation de trajectoires de caméras pour le relevé du bâti patrimonial

Contexte :
Suite à la reconduction du projet TAG3D, co-porté par le laboratoire LIRIS (équipe M2DisCO – Florence Denis) et le MAP (équipe Aria – Renato Saleri), la Mission pour l’interdisciplinarité du CNRS a attribué le financement d’un stage de 6 mois afin de renforcer les ressources humaines déjà mobilisées sur ce projet.
Le financement de ce stage étant limité dans le temps, il ne pourra en aucun cas dépasser la limite calendaire de l’année 2018 en cours.

Laboratoires et équipes impliquées dans le projet :
LIRIS UMR 5205 CNRS, MAP-Aria UMR CNRS-MCC 3495

Sujet :
La modélisation 3D de bâtiments par photogrammétrie requiert l’acquisition d’images depuis de multiples points de vue dont la position et l’orientation doivent satisfaire de nombreuses contraintes géométriques et optiques liées notamment à la précision requise pour la reconstruction de l’objet relevé: recouvrement suffisant entre les vues, discriminance angulaire, visibilité, distance de prise de vue, répétibilité des conditions d’acquisition…
La première année de l’étude a permis de tester la validité d’un certain nombre de constantes opérationnelles mobilisées jusqu’ici lors des campagnes de relevé, terrestres et aériennes en mettant au point notamment des méthodes robustes de calcul de convergence des frustums de prise de vue en fonction de la position, de l’orientation et de la focale des photos prises lors d’un vol de drone.
La deuxième phase de l’étude, prenant appui sur le stage à venir, devra se concentrer non seulement sur l’arbitrage et l’optimisation des protocoles opérationnels déjà expérimentés mais également de leur mise en œuvre dans un contexte réel: génération d’un plan de vol tenant compte des contraintes liées à l’acquisition photogrammétrique mais également à la réalité aérodynamique du vol: obstacles, optimisation de l’autonomie et contraintes liées à la sécurité générale du vol.
Le laboratoire MAP a déjà implémenté, dans le cadre de la première année de cette étude, un outil de guidage sous Android pour drones DJI. Cette application servira de base au travail de développement à venir qui comprendra aussi bien des phases de recherche et de développement que des séances de mise à l’épreuve sur le terrain avec les outils et les machines du laboratoire (2 DJI MAVIC Pro et un DJI MATRICE 210). Une épreuve de concept mobilisant les outils SLAM sera également envisageable, un état de l’art autour de ce sujet ayant également fait l’objet d’un stage de recherche préalable au MAP

Personnes à contacter :
Florence Denis (M2DisCO LIRIS) : florence.denis [at] liris.cnrs.fr
Renato Saleri (MAP-Aria UMR CNRS-MCC 3495) : renato.saleri [at] lyon.archi.fr

Lire la suite de l’annonce 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *